Les jeunes enfants (3 à 11 ans)

Chez les jeunes enfants, le but de l’orthodontie est principalement de corriger les dysmorphoses osseuses de la face, liées soit à des malformations congénitales, soit à des dysfonctions et parafonctions (problèmes de respiration, de mastication, de position de la langue, de succion du pouce ou de la tétine…). C’est l’orthopédie dento-faciale et fonctionnelle.

Une prise en charge précoce vise ainsi à rétablir un bon fonctionnement de la face et une croissance harmonieuse du visage, donc une occlusion dentaire pouvant être à terme et naturellement fonctionnelle et esthétique.

Les appareils sont les plus souvent amovibles, à porter à la maison.

Les adolescents (10 à 16 ans)

Chez les adolescents, l’objectif est de corriger les anomalies de l’occlusion et de l’alignement des dents, notamment en cas de risque exagéré de fracture des incisives. C’est l’orthodontie à proprement parler, combinée le cas échéant à de l’orthopédie faciale.

Les appareils sont le plus souvent fixes, collés sur les dents. A eux de rendre un sourire esthétique, de permettre aux dents de fonctionner mieux, de corriger des imperfections modérées de la croissance de la face, pour bien commencer dans la vie !

Les adultes (16 ans et plus)

Chez les adultes, l’orthodontiste intervient afin:

– d’aligner les dents pour avoir enfin un sourire radieux et mettre toutes les chances de son côté pour conserver au long terme le résultat obtenu. Les appareils se font discrets, voire invisibles, en toute efficacité.

– de préparer les patients porteurs d’anomalies osseuses plus extrêmes à une chirurgie maxillo-faciale (traitement ortho-chirurgical).

-de redresser l’axe des dents avant un pont ou un implant (orthodontie pré-prothétique localisée), de ressortir une racine cassée trop profondément avant de la couronner ou de remettre au même niveau les dents d’une arcade pour une meilleure prothèse.
Nous nous efforçons de minimiser l’appareillage pour le rendre discret et confortable. Parfois la pose d’une ou plusieurs mini-vis d’ancrage osseux temporaire facilite les mouvements dentaires.

-de prendre en charge les désordres de l’articulation temporo-mandibulaire, de la simple prévention des dommages du bruxisme (grincement de dents) à la prise en charge globale alliant ostéopathie, orthoptie, orthopédie… lorsque les signes associés deviennent handicapants (certaines migraines, douleurs cervicales et dorsales, douleurs à l’oreille ou acouphènes, ou anomalies d’accommodations de la vision).
Les gouttières de désengrènement sont réalisées et ajustées au cabinet.

– de prendre en charge certains troubles du sommeil: syndromes d’obstruction des voies aériennes supérieures, apnées du sommeil, ronflements, SAHOS.
Les orthèses d’avancée mandibulaire sont en partie prises en charge si prescrites par un médecin spécialiste concerné par la somnologie, et selon les résultats de la polysomnographie.